L’Anniversaire

« … Ma sœur a deux ans de plus que moi et souvent j’ai l’impression d’en avoir vingt de plus. Ça doit être la peur de vieillir. Chez certaines ça se traduit par des liftings à répétition, des jupes de plus en plus courtes ou des amants de plus en plus jeunes. Chez ma sœur ça se traduit par des chaussures plates et des robes de petite fille sage. Parfois j’ai envie de lui taper dessus. Par plaisir. Là par exemple quand je la regarde avec ses chaussures plates et sa robe de petite fille sage. J’ai envie de lui taper dessus mais malgré ses chaussures et sa robe, j’ai envie de la prendre par la main, de rester là, avec elle, et que ça dure le plus longtemps possible… »

L’Anniversaire – extrait

Deux sœurs se retrouvent pour l’anniversaire de leur mère disparue. Ces retrouvailles dans un lieu plus qu’insolite, seront pour elles l’occasion de renouer un dialogue interrompu par la maladie puis le décès de leur mère. Deux sœurs, deux façons d’appréhender l’absence, la mort et le passé, deux façons d’envisager l’avenir. Touchant et intimiste, un texte empreint de nostalgie et d’humour.

À propos de la pièce

C’est l’histoire de deux sœurs qui se retrouvent pour célébrer l’anniversaire de leur mère disparue quelques mois plus tôt. Premières retrouvailles depuis l’enterrement. Un lieu qui va se transformer le temps d’une heure et quart en un lieu de vie, d’histoires et de confessions.

Passé l’incongruité du lieu, on plonge dans les émotions et les ressentis des personnages. En se dévoilant, les deux sœurs nous montrent un monde fait de petits drames et de petites joies, d’attentes avortées, de non-dits, de mésententes et d’interprétations, d’amour inexprimé mais aussi de beaucoup d’humour.

Il faut parfois attendre la mort d’un parent pour qu’un enfant s’affranchisse pleinement d’un rôle familial déterminé et qu’il ose prendre sa vie en main. Retrouver l’enfance, mettre les choses au clair, pour envisager un nouvel avenir. Une réconciliation entre l’envie d’ailleurs et le besoin d’enracinement.

L’écriture, empreinte d’un réalisme quasi cinématographique, est ancrée dans la réalité quotidienne de personnages ordinaires. Et derrière une apparente banalité de situations et de dialogues, se joue la trame d’une narration plus universelle : devenir soi malgré les obstacles.

La mise en scène est simple et dépouillée. A peine si l’on reconnaît le cimetière, un lieu abstrait, sans vie, rien qu’une tombe, celle de la mère. Et puis la vie qui s’immisce peu à peu, par le simple jeu des comédiennes et de quelques accessoires qui occupent progressivement l’espace.

Écrit autour et pour elles, « L’Anniversaire » offre la possibilité à deux comédiennes d’incarner deux femmes, loin des archétypes de la comédie de boulevard actuelle, qui en font des potiches, des BCBG, des bimbos, des coincées…

Une comédie dramatique qui nous permet de saisir un moment d’une vie : un mélange d’humeurs, de colères, d’envies, de nostalgie mais aussi de rires, d’euphorie et de légèreté.

Équipe de création

Auteur Claude Monteil

Mise en scène Claude Monteil

Direction d’acteur Samuel Bousard

Création Lumière Valentin Lagier

Avec Céline Torrelli et Marie-Pierre Bousard